Nous sommes le:21/02/2019/17:33:18
Monday, 11 February 2019 00:00

Haut Conseil du dialogue social : les activités et les perspectives expliquées au Premier ministre

Written by 
Rate this item
(0 votes)
Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, s’est entretenu avec une délégation du Haut conseil du dialogue social (HCDS), conduite par son président, le professeur Domba Jean Marc PALM. C’était dans la matinée de ce jeudi 6 février 2019. Discuter des activités de l’institution et dégager les perspectives, c’est ce qui a motivé les échanges entre le Chef du Gouvernement et la délégation conduite par le Président Domba Jean Marc PALM. Le président du HCDS, le professeur Domba Jean Marc PALM et sa délégation ont d’entrée de jeu présenté l’institution au Premier ministre à travers le champ d’intervention qui, de son point de vue, est suffisamment large. S’appuyant sur les préoccupations du moment, la délégation a de façon concrète et pratique, explicité à Christophe Marie Joseph Dabiré, les actions menées dans la prise en charge effective des différents dossiers. « Tous les dossiers s’équivalent actuellement », foi de Monsieur Domba Jean Marc PALM, pour qui, dans un contexte où tout semble prioritaire, la règle de la priorisation ne peut pas être prise en compte. « Nous allons embrasser un ensemble de problèmes au cas par cas et je pense que nous parviendrons au bout avec le concours et la participation de tous, y compris la presse », a-t-il expliqué. Réagissant à une autre préoccupation d’un journaliste sur le système de rémunération des agents de la Fonction publique, M. PALM a déclaré que ce n’est pas son institution qui conduit cette réforme. « Il y a un ensemble de mécanismes mis en place à cet effet et c’est ce mécanisme qui conduira le processus. Bien sûr, avec la participation du Haut conseil pour le dialogue social. Mais, sachez que ce n’est pas un dossier exclusif du Haut conseil pour le dialogue social », a-t-il mentionné. Notre rôle fondamental, c’est d’œuvrer à implémenter la culture du dialogue social. Nous travaillons à ce qu’au sein de la population, le dialogue puisse prévaloir sur la violence pour le règlement des différends, a poursuivi Jean Marc PALM qui attend du Premier ministre, un appui multiple formes notamment technique, matériel, et financier pour permettre à l’institution d’atteindre l’objectif visé qui est la paix et la cohésion sociale au Burkina Faso. DCI/PM
Read 53 times
Login to post comments
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…