Nous sommes le:24/03/2019/02:41:56
L’Union pour le progrès et le changement (UPC) tient, du 21 au 23 mars 2019 à Gaoua, ses premières journées parlementaires de l’année 2019 sous le thème : « Comprendre les vertus et enjeux de la cohésion sociale pour une refondation politique, économique, sociale et culturelle du Burkina Faso : quelle contribution des parlementaires burkinabè ? » Ainsi, les députés du groupe parlementaire UPC échangeront sur les stratégies à mettre en œuvre pour un meilleur vivre-ensemble entre Burkinabè. Les travaux se déroulent dans la salle de conférence de l’hôtel Nongtaaba de Gaoua. Le secrétaire général de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), section Poni, Sié Gilbert Sib, a été le premier à prendre la parole. Il a souhaité la bienvenue à ses camarades du parti et à l’ensemble de la délégation. Au nom de la bonne collaboration entre députés de l’Assemblée nationale, certains groupes parlementaires ont répondu à l’invitation de leurs collègues de l’UPC. Il s’agit des groupes parlementaires Paix, justice et réconciliation nationale, Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Ces groupes parlementaires ont reconnu à l’unanimité la pertinence du thème des journées parlementaires UPC et ont souhaité plein succès aux travaux. Pour le président du groupe parlementaire UPC, le député Koumbatessour Nicolas Da, « depuis 2011, la cohésion sociale est menacée au Burkina Faso à travers des actions, des déclarations à caractère identitaire qui menacent la cohésion sociale. Sans la cohésion sociale, il n’y pas de développement possible ». Les députés du groupe parlementaire UPC entendent ici interpeller tous les parlementaires et le gouvernement à sauver le Burkina Faso des difficultés qu’il vit actuellement. Les députés comptent aussi faire des propositions pour que la cohésion sociale soit une réalité au Burkina. Le thème retenu a été expliqué aux députés et aux participants à travers une communication présentée par Kalifara Séré. C’est ainsi que les députés ont perçu l’impérieuse nécessité pour le Burkina Faso de promouvoir les valeurs, vertus et qualités sociales. Les députés du groupe parlementaire UPC réunis à Gaoua recommandent au gouvernement l’élaboration d’une politique nationale de cohésion sociale, la réforme des institutions républicaines afin de les rendre plus performantes, l’adoption d’un référentiel de développement du Burkina Faso pour un horizon d’au moins 50 ans et enfin l’institution et la célébration annuelle d’une Journée nationale de la cohésion nationale.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ] Boubacar Tarnagda source: Lefaso.net
Dieu dans son amour nous a donné le libre arbitre. Nous sommes donc libres d'agir comme comme bon nous semble. Sauf que certains comportements sont véritablement néfastes pour notre destinée ! Ils ouvrent une porte qui permet au diable de venir voler, égorger et détruire nos vies. Voici 5 attitudes qui génèrent une oppression démoniaque. 1_ Chaque fois qu’il y a une désobéissance directe aux lois de Dieu Nous devons vivre dans les voies du Seigneur. Créer nos propres règles ou encore prendre ce qui nous convient dans la Parole et ignorer le reste est dangereux. Lorsque nous trempons dans la moindre désobéissance, le diable a un point d’appui. J’ai connu mon mari avant de connaître Dieu. Dans le monde le concubinage et donc la fornication, n’est pas un péché mais dans le royaume de Dieu ça l’est, qu'on le veuille ou non ! Le mariage est le seul cadre défini par Dieu pour qu’un homme et une femme puissent jouir l’un de l’autre. Le Saint-Esprit m'avait convaincu de mon péché alors j'ai cherché la face de Dieu pour savoir si ce mariage était sa volonté parfaite. Puis, j'ai obéi et réglé ma situation. Deutéronome 28:15 Mais si tu n'obéis point à la voix de l'Éternel, ton Dieu, si tu n'observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd'hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage 2_ Lorsque des émotions négatives sont cultivées sur le long terme Si nous cultivons et nourrissons dans nos pensées des émotions négatives telles que le ressentiment, la culpabilité, l’apitoiement sur soi, la jalousie, la colère ou tout autre sentiment de ce genre. Nous finirons par être liés à cet esprit. La mort d’un être cher ou une tragédie familiale peut ouvrir la voie à des esprits de peur, de chagrin, ou d’amertume. C’est une chose de pleurer, s’en est une autre de se laisser dominer par l’esprit de chagrin. Les mauvais souvenirs du passé peuvent également devenir des liens si nous ne cessons de les ressasser. Le pire est que ces émotions négatives persistantes engendrent à terme des maladies et des infirmités. Le corps n’est pas fait pour supporter constamment un poids, il finira par plier tôt ou tard. Proverbes 17:22 Un coeur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os. 3_ Après une implication dans le monde occulte La bible déclare clairement que nous ne devons prendre part à la moindre implication occulte, quand bien même elle nous paraît inoffensive. C’est une abomination pour Dieu. Il condamne sévèrement toute pratique de spiritisme, d'animisme, de voyance, et de science occulte. L'astrologie, le tarot, la lecture des lignes de la main font également partis des interdits. Au travail, à chaque fois qu'un collègue me demandait si je veux connaître mon horoscope du jour : je disais non. Au début, certains me posaient des questions pour comprendre la raison de ce refus maintenant ils savent que je ne pratique pas ces chose-là et ne me proposent plus l'horoscope. Il est hors de question que ma journée soit basée sur le calendrier babyloniens. Les chrétiens sont censés recevoir les conseils et la direction venant de Dieu et en aucun cas de leur proches défunts ou de magiciens. Lévitique 19:31 Ne vous tournez point vers ceux qui évoquent les esprits, ni vers les devins; ne les recherchez point, de peur de vous souiller avec eux. Je suis l'Eternel, votre Dieu. 4_ Si notre cœur est endurcit envers Dieu Même en ayant suivi fidèlement le Seigneur dés que notre cœur commence à s’endurcir pour les choses de Dieu, il s’ouvre à une emprise de Satan. Voir ses victoires comme ses propres exploits est de l'orgueil. Une personne orgueilleuse à un cœur endurci. Cet endurcissement nous guette quand nous étions certains de recevoir une bénédiction ou un miracle et qui cela ne s'accompli pas. La tristesse et l’incompréhension de la volonté de Dieu ne doivent pas endurcir notre cœur envers Dieu. Esaïe 5:21 Malheur à ceux qui sont sages à leurs yeux, Et qui se croient intelligents! 5_ A cause de liens générationnels Nous pouvons hériter de liens spirituels de nos parents, grands-parents et même arrière grands-parents, tout comme nous héritons d’eux la couleur de nos yeux. Même les médecins reconnaissent que l’alcoolisme à tendance à se transmettre d’une génération à une autre. Ainsi, j’ai personnellement eu beaucoup de mal à me défaire des liens engendrés par l'idolâtrie pratiquée par mes ancêtres. En Afrique beaucoup de pratiques culturelles semblent anodines mais en réalité elles ont une racine spirituelle contraire au royaume de Dieu. De tels liens ont besoin d’être brisés. Il faut couper à la hache spirituelle toute racine familiale et proclamer la nouvelle naissance en Jésus-Christ. Nombres 14 :18 mais il ne tient point le coupable pour innocent, et il punit l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération. Image removed.P.Salomé source:ZoodoMail
C'est sans le Burkina Faso que se jouera la CAN 2019. 3e de leur groupe derrière l'Angola et la Mauritanie, les Etalons manqueront la CAN élargie à 24 équipes. En conférence d'après-match, Paulo Duarte s'est excusé auprès du peuple burkinabè. « Je présente mes excuses au peuple burkinabè. Nous avons raté une qualification. En pareille circonstance, c’est l’entraîneur le responsable. J’assume la responsabilité de ce qui s’est passé» a déclaré le technicien portugais(Radio Oméga). source:ZoodoMail
Alors que se profile la dernière journée des éliminatoires de la CAN-2019, France 24 fait le point, poule par poule, sur les enjeux des derniers matches. Au programme du jour, les groupes I, J, K et L. • Groupe I : derrière la Mauritanie, le Burkina Faso veut doubler l’Angola Le Burkina Faso n’a plus le choix. Face à la Mauritanie, leader de la poule et déjà qualifiée, tout autre résultat qu’une victoire signifierait la fin prématurée de l’aventure dans cette CAN-2019. Mais les Étalons, troisièmes du groupe, devront également compter sur un résultat favorable dans l’autre rencontre du groupe I, qui opposera l’Angola au modeste Botswana. Un nul angolais sur la pelouse des Zèbres pourrait suffire au Burkina Faso, qui serait en revanche éliminé en cas de succès des Antilopes noires. Classement : 1 – Mauritanie – 12 pts (Q) 2 – Angola – 9 pts 3 – Burkina Faso – 7 pts 4 – Botswana – 1 pt Matches : Burkina Faso – Mauritanie Botswana – Angola • Groupe J : la Tunisie et l’Égypte pour du beurre ou presque À l’image d’un groupe H déjà figé, l’enjeu de cette dernière journée sera plus honorifique qu’autre chose dans le groupe J. Très largement en tête et déjà qualifiées, la Tunisie et l’Égypte se joueront la place de premier de poule à distance. Un honneur qui devrait, sauf surprise majeure, revenir à la Tunisie. Les Aigles de Carthage reçoivent l’Eswatini, qui n’a pris qu’un point au cours de cette campagne, sur la pelouse du Niger. Des Nigériens qui accueilleront l’Égypte en conclusion de cette 6e journée. Classement : 1 – Tunisie – 12 pts (Q) 2 – Égypte – 12 pts (Q) 3 – Niger – 4 pts 4 – Eswatini – 1 pt Matches : Tunisie – Eswatini Niger – Égypte • Groupe K : Guinée-Bissau et Namibie en ballottage favorable Trois sélections restent en lice dans ce groupe K, où la Zambie est en revanche hors course. Une aubaine pour la Namibie qui, en cas de match nul sur la pelouse des Chipolopolos, sera au rendez-vous de la phase finale. L’autre duel de cette poule aura de forts accents lusophones, puisqu’il opposera la Guinée-Bissau au Mozambique. Une rencontre couperet dont le vainqueur validera lui aussi son billet pour l’Égypte. Avantage toutefois aux Bissau-Guinéens qui, en cas de match nul à domicile, seraient assurés de se qualifier. Classement : 1 – Guinée-Bissau – 8 pts 2 – Namibie – 8 pts 3 – Mozambique – 7 pts 4 – Zambie – 4 pts Matches : Zambie – Namibie Guinée-Bissau – Mozambique • Groupe L : trois prétendants derrière l’Ouganda Intouchable avec huit longueurs d’avance sur ses poursuivants, l’Ouganda se mue en arbitre à l’occasion de cette dernière journée. De la prestation des Cranes en Tanzanie dépendra peut-être le sort de ce groupe L, où les trois autres prétendants à la qualification se tiennent en un point. Les Tanzaniens, en cas de succès, ne seraient pas assurés de se qualifier puisque si le Lesotho l’emporte au Cap-Vert, il s’offrirait une toute première participation à la phase finale d’une Coupe d’Afrique. Mais les Cap-Verdiens, qui reçoivent les Likuena, peuvent eux aussi croire à la qualification. Il leur faudrait pour cela l’emporter et espérer que l’Ouganda empêche la Tanzanie de s’imposer. Un sprint final qui s’annonce haletant. Classement : 1 – Ouganda – 13 pts (Q) 2 – Lesotho – 5 pts 3 – Tanzanie – 5 pts 4 – Cap-Vert – 4 pts Matches : Cap-Vert – Lesotho Tanzanie – Ouganda source:ZoodoMail
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…