Nous sommes le:18/07/2019/11:45:59

[Question du jour] : Pendant le Carême, y a-t-il une différence entre les « jours de pénitence » et les « jours de jeûne et d’abstinence » ?

25 March 2019
Author :  
Le père Roger Gomis, prêtre du diocèse de Dakar au Sénégal, répond à la question d’un lecteur de La Croix Africa. Le vocabulaire du Carême est caractérisé par l’usage important de deux expressions « temps de pénitence » et « temps de jeûne et d’abstinence ». Nombreux sont les fidèles qui les utilisent pour désigner la quarantaine de jours que compte ce temps sans se douter que ces deux expressions ne désignent pas la même réalité. Pour nous en rendre compte, relisons d’abord le Canon 1 250 du Code de Droit canonique. Il indique que : « les jours et temps de pénitence pour l’Église tout entière sont chaque vendredi de toute l’année et le temps du Carême ». D’après ce canon, la pénitence est préconisée les 40 jours du Carême auxquels s’ajoutent tous vendredis de l’année. Le canon 1 249 insiste en précisant que « Tous les fidèles sont tenus par la loi divine de faire pénitence chacun à sa façon ; mais pour que tous soient unis en quelque observance commune de la pénitence, sont prescrits des jours de pénitence durant lesquels les fidèles s’adonneront d’une manière spéciale à la prière et pratiqueront des œuvres de piété et de charité, se renonceront à eux-mêmes en remplissant plus fidèlement leurs obligations propres, et surtout en observant le jeûne et l’abstinence ». Concernant les jours de jeûne et d’abstinence, le Canon 1 251 établit que « L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, selon les dispositions de la conférence des Évêques, sera observée chaque vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité ; mais l’abstinence et le jeûne seront observés le Mercredi des Cendres et le Vendredi de la Passion et de la Mort de Notre Seigneur Jésus-Christ ». Considérés comme les jours de pénitence les plus importants, le mercredi des Cendres et le Vendredi Saint sont des jours de jeûne et d’abstinence obligatoires. Tous les autres vendredis de l’année, à moins qu’ils ne coïncident avec une fête solennelle, sont uniquement caractérisés par l’abstinence. Pendant le Carême, cependant, les efforts de pénitence et d’abstinence sont intensifiés. Car, en plus de l’abstinence de viande, les fidèles sont invités à renoncer, aux jours fixés, à la boisson alcoolisée, au tabac, aux friandises, aux réjouissances profanes et purement mondaines (cinéma, danse…). Ils sont également encouragés à renforcer leur vie prière et l’écoute de la Parole de Dieu, à organiser des Chemins de Croix vivants et vivifiants et des messes spéciales et des célébrations pénitentielles. Enfin, les fidèles se souviendront de leur devoir du partage fraternel et de justice sociale et sans oublier le rôle qui leur incombe d’assurer la vie matérielle de leurs églises en versant le denier de culte (cf. Canon 221, § 1). Des efforts que les évêques rappellent chaque année aux fidèles dans le Mandement de Carême. source: zoodomail
57 Views
Z Ghislain
Login to post comments
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…