Nous sommes le:24/05/2019/18:08:53

Burkina-section CDP-Cote d’Ivoire: Blaise COMPAORÉ a-t-il décidé de renoncer à la politique ? Le mutisme troublant de l’ex Président.

04 April 2019
Author :  
Cela ne saurait tarder , nous rassure-t-on du côté de la section CDP d’Abidjan. Suite à la publication sur Netafrique.net d’un article révélant l’inertie qui marque le fonctionnement du parti de l’ancien Président Blaise COMPAORÉ en Côte d’Ivoire, un membre influent de la représentation Abidjanaise du Congrès pour la Démocratie et le Progrès, CDP, a tenu à réagir en nous précisant que » Très bientôt, la section aura un Secrétaire général ». En effet, les activités de la section Ivoirienne ont fini par s’essouffler du fait, apprend-on, de l’inactivisme de son responsable actuel, Ada Dramane SAWADOGO, » dont les charges professionnelles ne permettent plus d’animer efficacement le parti », selon le confrère de informateur.info, auteur de la publication. Une situation que supportent de moins en moins les militants d’autant plus que les échéances électorales pour 2020 avancent à grands pas, et qu’alors qu’une mission d’identification des ressortissants burkinabè de Côte d’Ivoire, doit séjourner bientôt dans le pays, aucune action n’est entreprise à l’effet de remobiliser les troupes. Dans tout cet imbroglio, que fait l’ex Président, pour redynamiser son parti, étant lui-même présent sur le terrain ? » Nous n’avons pas accès à lui », nous informe le responsable joint au téléphone qui renseigne par ailleurs, » qu’il ( Blaise COMPAORÉ), n’intervient pas ». Comment comprendre ce mutisme de l’ancien président, qui toujours , aux dires de notre source, tarde à recevoir la délégation du parti, qui » depuis des mois, a demandé une audience ». Cette attitude reste certainement incompréhensible, surtout que l’ex parti présidentiel a quasiment le dos au mur, du fait des accusations, fondées ou non, portées contre lui de la part de ses détracteurs qui l’accusent d’être à la base des attaques armées qui défigurent le Faso, depuis maintenant 3 ans. Blaise a-t-il décidé de renoncer définitivement à la politique? Au point de laisser sa progéniture politique dans un obscurantisme scabreux ? En tout cas, la posture du successeur de Sankara semble assez déroutante. Certes, il appartient à l’actuelle direction pilotée par Eddie KOMBOIGO de se donner les moyens de créer les conditions d’unité au sein du parti, mais face à délitement ostensible de ses structures, tant au Burkina qu’à l’extérieur, l’intervention arbitrale de son fondateur pourrait probablement faire bouger les lignes, non pas comme le fait un certain Laurent GBAGBO avec » son FPI », mais en donnant des orientations précises quant à la vision et aux ambitions du Congrès. Raoul MOBIO, Netafrique.net
45 Views
Z Ghislain
Login to post comments
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…