Nous sommes le:21/02/2019/17:56:54
Friday, 08 February 2019 00:00

Football: Aristide Bancé signe six mois à l’USFA

Written by
L’attaquant burkinabè Aristide Bancé a signé pour six mois lors du mercato burkinaè, à l’US forces armées (USFA), a-t-on appris jeudi de sources proches du club militaire. Libre de tout contrat avec son désormais ex club d’Al Masry (Egypte), l’international burkinabè Aristide Bancé a déposé ses valises dans le club militaire de l’USFA pour une pige de six mois, jusqu’au mois de juin. En conférence de presse d’avant 18e journée du Fasofoot, l’entraineur adjoint de l’USFA Manga Oulé Diabaté a rassuré que « Bancé va apporter son expérience au groupe ». De retour d’une longue blessure qui l’avait éloigné des terrains, Bancé pourrait figurer sur la feuille de match dans le derby de la capitale qui oppose l’AS SONABEL à l’USFA. Selon les informations, Bancé (vice-champion d’Afrique en 2013, médaillé de bronze en 2017) sera présenté vendredi au public sur le terrain d’entrainement de l’USFA à partir de 16h. A l’USFA, Aristide Bancé (34 ans) est à son 21e club après le Stade d’Abidjan (2000), l’Athlétic d’Adjamé (2001), le RFC d’Aoukro (2002), le Santos FC (2002-2003), le KSC de Lokeren (2003-2006), le Métalurg Donetsk (2006-2008), le Germinal Beerschot (2007), le Kickers Offenbach (2008), le FSV Mayence 05 (2008-2010), AL Ahlib club (2010-2011), Umm Salal SC (2011), Samsunspor (2011-2012), FC Augsbourg (2012-2014), Fortuna Düsseldorf (2013-2014), HJK Helsinki (2014-2015), Irtych Pavlodar (2015), Chippa United (2015-2016), Riga FC (2016), Asec Mimosa (2016-2017) et Al Masry (2017-2018), USFA (2019). Agence d’Information du Burkina (AIB) as/
Cristiano Ronaldo souffle sa 34ème bougie, ce mardi 5 février. Retour sur les records de la star portugaise qui a laissé une trace indélébile dans l’histoire du football. Nombre de matches en phase finale de Coupe du Monde ou d’un EURO : 38 (égalité avec Bastian Schweinsteiger) Nombre de phases finales de Coupes du Monde dans lesquelles, il a marqué : 4 (partagé avec Miroslav Klose, Uwe Seeler et Pelé) -Nombre de buts pour une sélection européenne : 85 -Joueur le plus âgé, auteur d’un triplé dans un match de Coupe du Monde : 33 ans -Apparitions en phase finale de l’EURO : 21 -Buts en phase finale de l’EURO : 9 (à égalité avec Michel Platini) -Phases finales au cours desquelles il a marqué : 5 -Seul joueur à avoir marqué au moins trois buts sur plusieurs EURO -Buts marqués en éliminatoires de l’EURO : 29 -Buts marqués en éliminatoires de l’EURO et de la Coupe du Monde de la FIFA : 50 -Sélections avec le Portugal : 154 -Buts avec le Portugal : 85 En club/individuel -Plus grand nombre de buts marqués en compétition de club de l’UEFA : 123* -Plus grand nombre de buts marqués en UEFA Champions League : 120* -Plus grand nombre de buts marqués sur une saison d’UEFA Champions League : 17 (2013/14) -Plus grand nombre de victoires en finale d’UEFA Champions League : 5 -Seul joueur à avoir marqué lors de trois finales d’UEFA Champions League -Seul joueur à avoir marqué, lors des six matches de la phase de groupes -Seul joueur à avoir marqué lors de 11 rencontres d’UEFA Champions League consécutives (série en cours) -Meilleur buteur de l’histoire du Real Madrid : 450* -Nombre de Souliers d’or européen : 4 (partagé avec Lionel Messi) -Nombre de titres de meilleur joueur UEFA : 4 -Nombre de Ballon d’Or : 5 (partagé avec Lionel Messi) -Nombre de titres de Joueur FIFA : 5 (partagé avec Lionel Messi) -Plus grand nombre d’apparitions dans l’Équipe de l’Année des internautes d’UEFA.com : 12 (2004, 2007–2017) Source UEFA. Malgré un âge plutôt avancé dans le milieu du football, la star portugaise semble plus en forme que jamais. Arrivée en début de saison en provenance du Real Madrid pour plus de 100 millions, CR7 prouve chaque semaine, qu’il fait partie des meilleurs joueurs de la planète et ce, même s’il n’a pas remporté un nouveau Ballon d’Or.
Les Etalons juniors jouent contre les Aiglons du Mali aujourd’hui à 13 heures 30 mn à Maradi. Cette confrontation intervient deux jours après la défaite (0-2) contre le Ghana. Hier Sita Sangaré, Président de la Fédération Burkinabè de Football (FBF), est allé encourager Séraphin Dargani et ses poulains à la séance d’entrainement d’avant-match. Pour lui, les dirigeants ont beaucoup dialogué avec l’encadrement technique et l’objectif reste tel, celui de sortir des poules et de se qualifier pour la coupe du monde. Sur la question de jouer le match à 13 heures 30 mn, Sita Sangaré ; à donné des explications. Lisez plutôt. ‘’Il y a eu beaucoup d’échange. Le président de la CAF était présent. Nous avons échangé ensemble et nous sommes dans une communauté. Nous avons les règlements qui imposent qu’il faut un minimum de 48 heures de récupérations. Nous avions regardé, mais il fallait sauver beaucoup de choses. Il y a eu des discutions et ce n’est peut être pas la faute au comité local d’organisation. Nous connaissons les réalités de nos pays, le Niger a hérité de l’organisation de cette CAN, ils se sont battus. Ils ont amené l’éclairage sur ce terrain. Au dernier moment, il semblerait qu’il y’ a eu des problèmes. Les spécialistes de la diffusion sont venus. Ils ont dit que l’éclairage n’est pas suffisant pour couvrir une rencontre en deuxième partie. Fasse à cela il y’a eu beaucoup de conciliabules. Ils sont venus nous voir. Je tiens à dire qu’on eu une réunion technique aujourd’hui. Les uns et les autres ont ténu à remercier et à féliciter le Burkina Faso pour avoir accepté. C’est sûr qu’on a subit un préjudice quelque part. Le football est un jeu. Nous avons parlé avec le staff technique et nous avons dit que c’est bon. Il faut savoir que la CAF a signer des engagements avec des diffuseurs. Ces diffuseurs ont dit que ce n’est pas intéressant que ces matchs soient joués le matin donc on accepte, c’est la règle du jeu’’.
Les Etalons Juniors n’ont pas pu tenir tête face aux Aiglons du Mali. Ils sont tombés (0#1), ce mercredi 06 février 2019, lors de leur deuxième sortie dans le groupe B, qui évolue du côté de Maradi. Une deuxième défaite synonyme d’élimination pour les demi-finales de cette 21ème édition de la CAN U20 et de la coupe du monde Pologne 2019. Tout avait bien commencé pour les Etalons Juniors avec quelques tirs cadrés, notamment à la 11ème mn avec Cheik Djibril Ouattara, dont le tir est repoussé sur la ligne par un défenseur Malien. Les Maliens répondent à la 20ème mn, où Mohamed Traoré le gardien Burkinabè est mis en difficulté. Malgré les bonnes actions et incursions des Burkinabè, les filets ne trembleront pas. C’est par le score de zéro but partout. A la reprise Moubarack Compaoré entre à la place de Elliass Dianda. A la 52ème minute, les Maliens sont plus réalistes. Ils construisent le jeu à partir du milieu Burkinabè, sans être inquiété. Et d’une frappe sèche hors des 18 mètres, Mamadou Traoré surprend Mohamed Traoré. C’est l’ouverture du score en faveur des Aiglons. Tentant le tout pour le tout, Séraphin Dargani fait rentrer successivement Ibrahim Bancé en lieu et place du capitaine Yaël Tiendrebeogo et Jean Fiacre Kouamé en remplacement de Pierre Landry Kaboré. Ce sang neuf ne produira pas l’effet escompté, car le Djiboutien Souleiman Djama,l’ arbitre central met un terme à cette rencontre. Pour cette défaite après celle de (0#2), contre le Ghana, le Burkina Faso, avant son dernier match contre le Sénégal est dernier du groupe avec zéro (0) point et un goal différentiel de (-3). Le match se joue le samedi 9 février prochain à 16 heures 30 mn (15 heures 30 GMT).
Les Etalons Juniors n’ont pas pu tenir tête face aux Aiglons du Mali. Ils sont tombés (0#1), ce mercredi 06 février 2019, lors de leur deuxième sortie dans le groupe B, qui évolue du côté de Maradi. Une deuxième défaite synonyme d’élimination pour les demi-finales de cette 21ème édition de la CAN U20 et de la coupe du monde Pologne 2019. Tout avait bien commencé pour les Etalons Juniors avec quelques tirs cadrés, notamment à la 11ème mn avec Cheik Djibril Ouattara, dont le tir est repoussé sur la ligne par un défenseur Malien. Les Maliens répondent à la 20ème mn, où Mohamed Traoré le gardien Burkinabè est mis en difficulté. Malgré les bonnes actions et incursions des Burkinabè, les filets ne trembleront pas. C’est par le score de zéro but partout. A la reprise Moubarack Compaoré entre à la place de Elliass Dianda. A la 52ème minute, les Maliens sont plus réalistes. Ils construisent le jeu à partir du milieu Burkinabè, sans être inquiété. Et d’une frappe sèche hors des 18 mètres, Mamadou Traoré surprend Mohamed Traoré. C’est l’ouverture du score en faveur des Aiglons. Tentant le tout pour le tout, Séraphin Dargani fait rentrer successivement Ibrahim Bancé en lieu et place du capitaine Yaël Tiendrebeogo et Jean Fiacre Kouamé en remplacement de Pierre Landry Kaboré. Ce sang neuf ne produira pas l’effet escompté, car le Djiboutien Souleiman Djama,l’ arbitre central met un terme à cette rencontre. Pour cette défaite après celle de (0#2), contre le Ghana, le Burkina Faso, avant son dernier match contre le Sénégal est dernier du groupe avec zéro (0) point et un goal différentiel de (-3). Le match se joue le samedi 9 février prochain à 16 heures 30 mn (15 heures 30 GMT).
Les Etalons juniors n’ont pu fouler la pelouse hier Dimanche 03 février 2019. La faute à un problème d’éclairage du stade régional de Maradi. La rencontre contre le Ghana va donc se jouer aujourd’hui à 16 heures 30 mn (15 heures 30 GMT). La faute à un défaut d’éclairage. Les poulains de Séraphin Dargani qui avaient fait la reconnaissance du terrain la veille à 19 heures, n’ont pas joué contre le Ghana. Les projecteurs du stade de Maradi ne donnent pas bien. Ce qui rend difficile la pratique du football. en nocturne. La Confédération Africaine de Football (CAF), a donc décidé de faire jouer le match aujourd’hui à 16 heures 30 mn. Jusqu’au début de la première rencontre, les techniciens s’attelaient pour remettre les pendules à l’heure. Quelles seront les répercutions de ce changement sur le reste du programme ? Y’a t’il eu inspection de la CAF bien avant ? Ce sont des questionnements qui méritent des réponses de part de la structure faitière du football africain. Dans le groupe du Burkina Faso, le Sénégal a disposé du Mali par deux (2) buts à zéro(0). En attendant le match de ce soir, le Sénégal prend seul la tête du groupe et une option sérieuse pour les demi-finales.
L’international Burkinabè Mohamed Koffi a rejoint le club de deuxième division saoudienne Al Kawkab en provenance de l’équipe égyptienne d’Al Masry. Koffi a rejoint Al Masry en 2017 en tant que joueur de Zamalek après avoir disputé 68 matchs pour le White Castle. Il a été sacré champion d’Egypte en 2015 avec Zamalek ainsi que deux Coupes d’Egypte. Agé de 32 ans, le Burkinabè a également joué pour le Stella Club de la Côte d’Ivoire, les équipes qataris d’Al Markhiya et d’Al Sailiya, le Duhok d’Irak, le club saoudien Al Ettifaq et le Petrojet d’Égypte. Cette saison, Mohamed Koffi a disputé 16 matchs avec Al Masry, marquant deux buts et une passe décisive alors que le club basé à Port Said occupe actuellement le 11e rang du championnat . L’etalon devient le deuxième joueur d’Al Masry à rejoindre Al Kawkab après le milieu de terrain ghanéen Torric Jebrin, qui a été prêté (plus tôt cette saison) jusqu’à la fin de la saison. Al Kawkab est actuellement 16ème au classement de D2 saoudienne avec 24 points. Ils affronteront Abha lors de leur prochain match. Yirimany Fatimm Chelsea FasoSports.net
Le Comité Nationale Olympique et des Sports Burkinabè(CNOSB) et le ministère des sports et des loisirs ont organisé une marche le jeudi 17 janvier 2019 à Ouagadougou. Cette marche a pour but de soutenir les Forces de Défense et de Sécurité(FDS), en proie aux forces du mal. Le mouvement sportif a par cette occasion remis la somme de 11 millions de FCFA, pour soutenir les FDS dans leur lutte contre ces dites forces. Partis dans de la place de la nation dans, les marcheurs sortis nombreux, ont contourné la BCEAO, avant de rejoindre l’hôtel de ville, pour marquer une halte à l’ancien état major général des armés. A cet endroit, Daouda Azoupiou, ministre des sports et des loisirs et Jean Yameogo, président du CNOSB, ont au nom du mouvement sportif remis un chèque aux FDS. D’un montant de 11 millions de FCFA, ce montant vise à soutenir les FDS dans leur lutte contre les forces du mal, dira en substance le ministre des sports et des loisirs. Pour lui, ‘’ Le sport rime avec la paix et la cohésion sociale’’. Tout en souhaitant courage aux FDS dans cette guerre asymétrique, Daouda Azoupiou leur a dit ceci ‘’ Le peuple est derrière vous, allez, nous sommes avec vous’’. Et dans cet élan le ministre demande à toutes les composantes de la nation de s’unir derrière les FDS. Le chèque a été réceptionné par l’Intendant Colonel Jean Baptiste Parkouda. Prenant la parole, il a remercié la grande famille du sport pour ce geste. Le Colonel a part la suite rassuré le monde sportif en ces termes ‘’ Toutes les forces de défense et de sécurité sont sensibles à ce que le mouvement sportif a fait. Elles promettent de tout mettre en œuvre, de s’engager davantage, et de s’armer de courage, ainsi que de détermination à vaincre les forces du mal. Ce qui permettra au peuple burkinabè de vaquer à ses occupations dans la quiétude et la sérénité’’. Cette marche a également connu la présence de Taïrou Bangré, ancien ministre des sports et des loisirs. Jean Narcisse KOUDOU
Salimata et Tasséré football club (SALITAS FC) a hérité lundi, du groupe B pour les matchs de poule de la coupe de la confédération CAF, lors du tirage au sort effectué au Caire (Egypte) au siège de l’instance suprême du football africain. L’équipe burkinabè évoluera dans la poule B de cette compétition africaine en compagnie de deux clubs tunisiens (l’Etoile du Sahel et le Club sportif sfaxien) et des Nigérians de Enugu Rangers. Salitas FC jouera son premier match le dimanche 3 février contre Enugu du Nigeria pendant que l’Etoile du Sahel sera aux prises avec le Club sportif sfaxien dans le derby tunisien. Les différents groupes de la coupe CAF Groupe A: Hassania Agadir, AS Otoho, Berkane, Raja Casablanca Groupe B: Etoile du Sahel, Enugu Rangers, Salitas, CS Sfaxien Groupe C: Zesco, Al Hilal, Asante Kotoko, Nkana Groupe D: Gor Mahia, NAHD, Petro Luanda, Zamalek Agence d’Information du Burkina (AIB)
Les dirigeants de la boxe semblent fumer désormais le calumet de la paix. En effet, dans la soirée du vendredi 11 janvier 2019, ils ont pris l’engagement, à l’issue d’un entretien de plus de deux heures, en présence du ministre des Sports et des Loisirs, Daouda Azoupiou, d’enterrer la hache de guerre et d’œuvrer au développement du Noble art au Burkina. La maison boxe pourrait avoir retrouvé sa quiétude. Après plus d’une année de crise alimentée par des accusations de détournement des financements destinés à la Fédération et de manque de prise en charge des athlètes, la paix semble revenir au sein des acteurs de la boxe burkinabè. « Nous avons rencontré ce soir le bureau exécutif de la Fédération burkinabè de boxe. Vous savez que cette fédération traverse une crise depuis pratiquement plusieurs années. Cette crise qui pénalise la fédération dans la réalisation de ses programmes d’activités. C’est une difficulté majeure pour notre ministère de voir une fédération en difficultés. Il est vrai que la crise a atteint un certain niveau et nous pensons qu’il était normal de réunir les protagonistes, d’échanger avec eux afin que les uns et les autres comprennent et convergent vers notre vision qui est aujourd’hui de mettre en œuvre la politique des sports et des loisirs », a indiqué Daouda Azoupiou à l’issue de la rencontre qui aura duré deux heures d’horloge. Détournement de fonds Les griefs portés contre le bureau du président Abdramane Koné sont nombreux. Ils vont de non-tenue de réunions du bureau au détournement de fonds. Certaines sources avancent la somme de 30 millions de francs CFA qui aurait disparu des caisses de la fédération. « Ah bon ? J’aurais entendu 50 millions. Chacun peut dire ce qu’il veut. Seulement, je tiens à dire ici que la crise est désormais derrière nous », rassure le président de la Fédération. Pour le ministre Azoupiou, le président a promis de respecter les textes qui régissent le fonctionnement de la structure. « Dieu merci. Pendant deux heures d’horloge, nous avons échangé avec les différentes parties. Chacun a pu dire tout ce qu’il avait sur le cœur. Nous avons donc échangé et ensemble nous avons choisi de repartir de bon pied afin de donner la chance à cette fédération de continuer son rôle qui est de former des athlètes et de leur permettre de combattre afin que le Burkina puisse répondre au souhait du président du Faso qui a dit : ‘Les champions dans les différentes disciplines sont les meilleurs ambassadeurs de notre pays’. Nous devons tous ensemble aller dans ce sens afin de pouvoir juguler les crises qui naissent. Car on ne peut pas imaginer une entreprise sans crise. Mais les hommes sont chargés de résoudre ces crises-là », a soutenu Daouda Azoupiou. Pour cela, un chronogramme a été établi et permettra de suivre la mise en œuvre des résolutions arrêtées par les différentes parties. « Un chronogramme en est sorti et nous allons le soumettre au président du Comité national olympique et des sports burkinabè qui va le transmettre au ministre pour la mise en œuvre pratique des résolutions », a renchéri le secrétaire général de la Fédération, Abdoulaye Ouédraogo. On peut désormais espérer que la paix est définitivement scellée entre les acteurs de la boxe burkinabè.
Page 1 of 2
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…