Nous sommes le:24/03/2019/03:00:34
ITS Burkina

ITS Burkina

Email: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

La Côte d’Ivoire célèbre, ce mardi, 7août 2018, le 58ème anniversaire de son accession à l’indépendance. A la veille de cette fête qui se prépare avec "minutie" sur cette terre de Félix Houphouët-Boigny, le président ivoirien, Alassane Ouattara, comme à l’accoutumée, s’est adressé cette nuit à son peuple. Un discours marqué par de "grandes annonces" avec en sus, la décision d’amnistier plusieurs centaines de personnes dont Simon Gbagbo, l’épouse de l’ex-président, Laurent Koudou Gbagbo.

Elle n’est pas la seule figure emblématique qui bénéficie de cette mesure, car on y trouve des noms comme Lida Kouassi (ancien ministre de la défense de Laurent Gbagbo), Souleymane Kamaraté Koné, dit « Soul To Soul » (protocole du président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro).

Ci-joint, le discours en intégralité

Wednesday, 08 August 2018 00:00

Mali : IBK et Soumaïla Cissé au second tour

Après quatre jours, les Maliens connaissent enfin les résultats de la présidentielle tant attendus. Le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) vient en première position avec 41,42% de voix, suivi du chef de l’opposition, Soumaïla Cissé, avec 17,80%. L’annonce vient d’être faite par les médias maliens, rapporte France24. Ainsi, IBK et Soumaïla Cissé vont s’affronter au second tour, qui est prévu pour le 12 août prochain.

 

La 17e édition du Tournoi international de la solidarité dédié aux joueurs de moins de 17 ans des centres de formation a officiellement débuté le mardi 7 août 2018 au Stade Dr Issoufou Joseph Conombo. L’équipe de Naba Kango et celle de l’Académie Fola de Côte d’Ivoire ont fait match nul (0-0).

Noufou Ouédraogo, espère que ce tournoi sera un tremplin pour les enfants des centres de formation de football

Depuis 17 ans, Noufou Ouédraogo, ancien président de l’Union nationale des supporters des Etalons (UNSE) et de l’ASFA Yennenga, s’est donné pour objectif d’offrir un cadre d’expression aux joueurs issus des centres de formation de football. C’est ainsi qu’il a lancé le Tournoi international de la solidarité pour permettre aux joueurs d’exprimer leurs talents et aux entraîneurs d’évaluer le travail fait. Malgré des difficultés financières, Noufou Ouédraogo, fondateur du centre Naba Kango de Ouahigouya, a toujours tenu le rendez-vous.

L’académie Naba Kango est fondée par Noufou Ouédraogo

Cette année, le lancement officiel de la compétition a eu le lundi 6 août 2018 au Stade Dr Issoufou Joseph Conombo de Ouagadougou. Le centre Naba Kango et l’Académie Fola de Côte d’Ivoire n’ont pu se départager à l’issue des 2×35 minutes de jeu conformément aux règlements. Mais les deux formations auront encore le temps de s’exprimer puisque la compétition regroupe 12 équipes réparties dans trois poules.

L’Académie Fola de Côte d’Ivoire est arrivée sans son principal entraîneur décédé

Le promoteur Noufou Ouédraogo accorde une importance particulière au respect de l’âge des joueurs. Selon lui, la tricherie sur les âges des joueurs est un véritable mal qui mine le football africain. C’est pourquoi, ce mal doit être combattu à la racine en mettant en avant la responsabilité des formateurs.

Cette édition est parrainée par l’actuel propriétaire de Majestic Sporting Club et du centre de formation Académie Foot Plus (AFP). Il s’est engagé à accompagner le promoteur dans son initiative tout en espérant que ce tournoi permettra aux joueurs de faire valoir leurs talents.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

 

 

L’ancien vice-président de la République démocratique du Congo (RDC), Jean-Pierre Bemba, est arrivé dans la capitale Kinshasa, ce mercredi 1er août 2018. Selon notre confrère JeuneAfrique, M. Bemba veut déposer sa candidature à l’élection présidentielle au siège de la Commission électorale, ce jeudi.

Initialement prévu d’arriver le mardi 31 juillet, c’est finalement dans la matinée de ce mercredi 1er août que Jean-Pierre Bemba a posé son pied sur le sol congolais, après 11 ans d’absence. Dès sa descente du jet privé qui l’a ramené de Bruxelles (Belgique), Jean-Pierre Bemba s’est déclaré « très content d’être ici », les traits visiblement tirés par le voyage, tout en embrassant un à un les proches venus l’accueillir, rapporte RFI.

Il a quitté l’aéroport un peu plus d’une heure plus tard, sous bonne escorte policière.

Poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI), Jean-Pierre Bemba a été acquitté en juin dernier des accusations de crimes de guerre et crime contre l’humanité, après 10 ans passés en prison. Mais il reste accusé pour subornation de témoin (corruption).

Jean-Pierre Bemba

Cette dernière charge semble le poursuivre jusqu’à sa carrière politique. Lors d’une conférence de presse, le porte-parole de la majorité, Alain-André Atundu, a estimé que la condamnation de Jean-Pierre Bemba dans une affaire de « subornation de témoin » annexe à celle de « crime contre l’humanité » pour laquelle il a été acquitté, le disqualifie au regard de la loi électorale. En effet, l’article 10 de la loi électorale congolaise dispose que « les personnes condamnées par un jugement irrévocable du chef de corruption sont inéligibles ».

Retour de Moïse Katumbi, « nouvel élan » politique en RDC ?

Une autre information politique capitale en RDC cette semaine, c’est l’arrivée de l’opposant en exil, Moïse Katumbi, prévue ce vendredi 3 août, selon son porte-parole, Olivier Kamitatu.
Ancien gouverneur du Katanga, le leader de la plateforme « Ensemble », souhaite, lui aussi, se présenter à la présidentielle et il doit absolument rentrer d’ici au 8 août pour s’enrôler.

Moïse Katumbi

Il faut rappeler que l’ex-proche du président Joseph Kabila, Moïse Katumbi, est poursuivi par la justice de son pays pour trahison et spoliation de biens immobiliers.
Selon le président du parti Congo Na Biso, Freddy Matungulu, l’opposition cherche à présenter un candidat unique à la présentielle prévue se tenir le 23 décembre prochain. 
Investi candidat à la présidentielle par la plateforme Synergie électorale notre Congo (SYENCO), M. Matungulu estime que l’arrivée des autres opposants au pays va donner « un nouvel élan ».

Synthèse de Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net
Source : Jeune Afrique et RFI

Page 1 of 13
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…